Ces combattants, menés par des djihadistes du Front Fateh al-Cham, l'ancienne branche syrienne d'Al-Qaïda, ont attaqué dans le quartier de Jobar, avançant dans le secteur de la place des Abbassides, selon l'OSDH. "Ils ont visé les forces du régime avec deux voitures piégées et plusieurs kamikazes", a indiqué son directeur Rami Abdel Rahmane, qui n'a pas pu fournir de bilan dans l'immédiat. Le contrôle de Jobar, où des affrontements ont lieu depuis deux ans, est partagé entre d'un côté des rebelles alliés à des djihadistes et de l'autre les forces progouvernementales. La télévision d'Etat a de son côté indiqué dimanche que l'armée était en train de "déjouer une attaque de terroristes" grâce à des tirs d'artillerie et avait ordonné aux habitants de rester chez eux. Elle a diffusé des images de la place des Abbassides, d'ordinaire très fréquentée mais cette fois complètement vide et où les seuls bruits audibles étaient ceux des détonations. Selon un correspondant de l'AFP à Damas, l'armée a bouclé tous les accès à la place des Abbassides et des explosions résonnaient dans la ville. (Belga)

Ces combattants, menés par des djihadistes du Front Fateh al-Cham, l'ancienne branche syrienne d'Al-Qaïda, ont attaqué dans le quartier de Jobar, avançant dans le secteur de la place des Abbassides, selon l'OSDH. "Ils ont visé les forces du régime avec deux voitures piégées et plusieurs kamikazes", a indiqué son directeur Rami Abdel Rahmane, qui n'a pas pu fournir de bilan dans l'immédiat. Le contrôle de Jobar, où des affrontements ont lieu depuis deux ans, est partagé entre d'un côté des rebelles alliés à des djihadistes et de l'autre les forces progouvernementales. La télévision d'Etat a de son côté indiqué dimanche que l'armée était en train de "déjouer une attaque de terroristes" grâce à des tirs d'artillerie et avait ordonné aux habitants de rester chez eux. Elle a diffusé des images de la place des Abbassides, d'ordinaire très fréquentée mais cette fois complètement vide et où les seuls bruits audibles étaient ceux des détonations. Selon un correspondant de l'AFP à Damas, l'armée a bouclé tous les accès à la place des Abbassides et des explosions résonnaient dans la ville. (Belga)