L'ONU a récemment tiré la sonnette d'alarme concernant la situation dans la Ghouta, où les quelque 400.000 habitants souffrent de graves pénuries de nourriture et de médicaments en raison d'un siège imposé depuis 2013 par les forces du régime de Bachar al-Assad. Selon le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), 24 camions affrétés en coopération avec les Nations unies sont entrés dimanche à Douma, la plus grande ville de la Ghouta orientale, à l'est de Damas. L'aide comprend de la nourriture et des médicaments pour 21.500 personnes dans le besoin, a indiqué à l'AFP une porte-parole du CICR Ingy Sedky. Le dernier convoi d'aide destiné à la ville de Douma remonte au 17 août. Fin octobre, des dizaines de camions transportant de l'aide humanitaire pour 40.000 personnes avaient toutefois pu accéder à la Ghouta. (Belga)

L'ONU a récemment tiré la sonnette d'alarme concernant la situation dans la Ghouta, où les quelque 400.000 habitants souffrent de graves pénuries de nourriture et de médicaments en raison d'un siège imposé depuis 2013 par les forces du régime de Bachar al-Assad. Selon le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), 24 camions affrétés en coopération avec les Nations unies sont entrés dimanche à Douma, la plus grande ville de la Ghouta orientale, à l'est de Damas. L'aide comprend de la nourriture et des médicaments pour 21.500 personnes dans le besoin, a indiqué à l'AFP une porte-parole du CICR Ingy Sedky. Le dernier convoi d'aide destiné à la ville de Douma remonte au 17 août. Fin octobre, des dizaines de camions transportant de l'aide humanitaire pour 40.000 personnes avaient toutefois pu accéder à la Ghouta. (Belga)