"Des hommes armés et certains membres de leurs familles ont commencé à quitter Barzé à bord de 40 bus en direction du nord de la Syrie, et cette opération se poursuivra pendant cinq jours", a affirmé la télévision. "Dans le même temps, la situation des personnes qui ont choisi de rester sur place sera réglée", a-t-elle précisé. Ce média officiel n'indique pas le nombre de personnes qui devraient partir mais, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), entre 1.400 et 1.500 combattants et leurs familles devraient quitter la capitale pour Idleb, une province du nord-ouest tenus par les rebelles et des djihadistes. La majorité de Damas est sous contrôle du régime à l'exception de six quartiers périphériques: Barzé, Qaboun, Jobar, Tadamoun, Techrine et Yarmouk. (Belga)

"Des hommes armés et certains membres de leurs familles ont commencé à quitter Barzé à bord de 40 bus en direction du nord de la Syrie, et cette opération se poursuivra pendant cinq jours", a affirmé la télévision. "Dans le même temps, la situation des personnes qui ont choisi de rester sur place sera réglée", a-t-elle précisé. Ce média officiel n'indique pas le nombre de personnes qui devraient partir mais, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), entre 1.400 et 1.500 combattants et leurs familles devraient quitter la capitale pour Idleb, une province du nord-ouest tenus par les rebelles et des djihadistes. La majorité de Damas est sous contrôle du régime à l'exception de six quartiers périphériques: Barzé, Qaboun, Jobar, Tadamoun, Techrine et Yarmouk. (Belga)