"Cette opération visait des leaders d'AQ-S responsables d'attaques menaçant des citoyens américains, nos partenaires, ainsi que des civils innocents", a indiqué le Pentagone dans un bref communiqué. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), au moins 40 chefs djihadistes ont été tués dans cette attaque survenue au premier jour d'une trêve dans les bombardements du régime syrien et de son allié russe contre la région d'Idleb. (Belga)