"Nous remercions les commandants d'Al-Qaïda pour avoir compris la nécessité de rompre les liens (...)", a indiqué le chef du deuxième plus important groupe djihadiste en Syrie, en soulignant que cette décision "vise à protéger la révolution syrienne". (Belga)

"Nous remercions les commandants d'Al-Qaïda pour avoir compris la nécessité de rompre les liens (...)", a indiqué le chef du deuxième plus important groupe djihadiste en Syrie, en soulignant que cette décision "vise à protéger la révolution syrienne". (Belga)