L'armée turque a capturé quatre ressortissants allemands combattant dans les rangs de l'EI depuis le début de son invasion syrienne, selon la Turquie. Seize autres seraient des prisonniers de longue date. La Turquie n'est "pas un hôtel pour les terroristes de l'EI", avait déclaré le ministre turc de l'Intérieur Süleyman Soylu, critiquant la décision de plusieurs pays européens de retirer leur nationalité aux combattants islamistes. Une disposition "inacceptable et irresponsable", selon lui. (Belga)