Ce texte russe, déposé sur la table du Conseil juste après une formalisation du projet proposé par l'Irlande et la Norvège réclamant une extension d'un an, évoque une "possible prolongation" ultérieure au vu d'une analyse du secrétaire général, "un soutien à l'aide acheminée" via Damas, et une "aide à la Syrie pour surmonter la pandémie de Covid-19", a précisé à l'AFP l'une de ces sources. (Belga)

Ce texte russe, déposé sur la table du Conseil juste après une formalisation du projet proposé par l'Irlande et la Norvège réclamant une extension d'un an, évoque une "possible prolongation" ultérieure au vu d'une analyse du secrétaire général, "un soutien à l'aide acheminée" via Damas, et une "aide à la Syrie pour surmonter la pandémie de Covid-19", a précisé à l'AFP l'une de ces sources. (Belga)