Interrogé sur la définition de cette ligne rouge, ce responsable du département d'Etat américain a expliqué que cela inclurait "un nettoyage ethnique" ainsi que des "frappes aériennes ou terrestres aveugles contre la population civile". "Nous n'avons pas vu d'exemples significatifs d'un tel comportement à ce stade, mais ce n'est que le début" de l'opération, a-t-il ajouté lors d'un échange avec la presse, sous couvert de l'anonymat. (Belga)