Plus tôt dans la journée, cette ONG avait affirmé que 29 civils, dont cinq enfants, avaient perdu la vie dans la ville d'Atareb, sans être en mesure de préciser si ces frappes aériennes avaient été menées par des avions du régime du président syrien ou de son allié russe. (Belga)

Plus tôt dans la journée, cette ONG avait affirmé que 29 civils, dont cinq enfants, avaient perdu la vie dans la ville d'Atareb, sans être en mesure de préciser si ces frappes aériennes avaient été menées par des avions du régime du président syrien ou de son allié russe. (Belga)