Au moins trois kamikazes ont tenté de se faire exploser contre les Forces démocratiques syriennes (FDS), fer de lance de la lutte contre l'EI, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Au total, 16 combattants des FDS et 34 jihadistes ont trouvé la mort au cours de cette contre-attaque ratée pour reprendre le village de Baghouz, proche de la frontière irakienne, dans la province syrienne de Deir Ezzor, selon l'OSDH. Par ailleurs, "21 combattants de l'EI ont été fait prisonniers" par les FDS alors qu'ils tentaient de s'échapper vers l'Irak, a précisé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Avec le soutien de la coalition internationale antidjihadistes dirigée par les Etats-Unis, les FDS sont dans la dernière phase d'une opération ayant débuté le 10 septembre pour venir à bout des djihadistes dans leurs ultimes bastions dans l'est syrien. Mercredi, ils se sont emparés de Baghouz, dernier village que contrôlait l'EI, confinant les djihadistes dans quelques hameaux de cette région. Après une montée en puissance fulgurante en 2014 et la conquête de vastes territoires en Syrie et en Irak, l'EI a vu son "califat" autoproclamé se réduire comme peau de chagrin, sous le coup de multiples offensives dans ces deux pays voisins. (Belga)

Au moins trois kamikazes ont tenté de se faire exploser contre les Forces démocratiques syriennes (FDS), fer de lance de la lutte contre l'EI, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Au total, 16 combattants des FDS et 34 jihadistes ont trouvé la mort au cours de cette contre-attaque ratée pour reprendre le village de Baghouz, proche de la frontière irakienne, dans la province syrienne de Deir Ezzor, selon l'OSDH. Par ailleurs, "21 combattants de l'EI ont été fait prisonniers" par les FDS alors qu'ils tentaient de s'échapper vers l'Irak, a précisé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Avec le soutien de la coalition internationale antidjihadistes dirigée par les Etats-Unis, les FDS sont dans la dernière phase d'une opération ayant débuté le 10 septembre pour venir à bout des djihadistes dans leurs ultimes bastions dans l'est syrien. Mercredi, ils se sont emparés de Baghouz, dernier village que contrôlait l'EI, confinant les djihadistes dans quelques hameaux de cette région. Après une montée en puissance fulgurante en 2014 et la conquête de vastes territoires en Syrie et en Irak, l'EI a vu son "califat" autoproclamé se réduire comme peau de chagrin, sous le coup de multiples offensives dans ces deux pays voisins. (Belga)