Parmi les personnes tuées dans deux quartiers d'Alep contrôlés par les forces gouvernementales figurent "six enfants et huit femmes", a précisé Rami Abdel Rahman, responsable de cette ONG basée à Beyrouth. Ces victimes tombent alors que le chef de la diplomatie américaine John Kerry a réitéré lundi son appel à la retenue à l'encontre du régime syrien, des groupes rebelles et de la Russie. Le secrétaire d'Etat a d'ailleurs reconnu à demi-mots l'échec du projet de transition politique qui avait été fixée au 1er août. "Il est évidemment essentiel que la Russie se maîtrise et freine le régime (du président Bachar al) Assad dans leurs attaques, tout comme il est de notre responsabilité d'obtenir de l'opposition qu'elle évite de s'engager dans ses opérations", a plaidé M. Kerry lors d'une conférence de presse. (Belga)

Parmi les personnes tuées dans deux quartiers d'Alep contrôlés par les forces gouvernementales figurent "six enfants et huit femmes", a précisé Rami Abdel Rahman, responsable de cette ONG basée à Beyrouth. Ces victimes tombent alors que le chef de la diplomatie américaine John Kerry a réitéré lundi son appel à la retenue à l'encontre du régime syrien, des groupes rebelles et de la Russie. Le secrétaire d'Etat a d'ailleurs reconnu à demi-mots l'échec du projet de transition politique qui avait été fixée au 1er août. "Il est évidemment essentiel que la Russie se maîtrise et freine le régime (du président Bachar al) Assad dans leurs attaques, tout comme il est de notre responsabilité d'obtenir de l'opposition qu'elle évite de s'engager dans ses opérations", a plaidé M. Kerry lors d'une conférence de presse. (Belga)