"Nous avons perdu contact avec 250 ouvriers de la cimenterie Badia depuis lundi et nous ne savons pas où ils sont", a affirmé un cadre administratif de l'entreprise à l'AFP, tandis que des familles ont indiqué craindre leur enlèvement par l'EI. (Belga)

"Nous avons perdu contact avec 250 ouvriers de la cimenterie Badia depuis lundi et nous ne savons pas où ils sont", a affirmé un cadre administratif de l'entreprise à l'AFP, tandis que des familles ont indiqué craindre leur enlèvement par l'EI. (Belga)