Les deux personnes qui s'ajoutent à la liste sont Moussa Diab, impliqué dans la traite d'êtres humains et dans "l'enlèvement, le viol et le meurtre de migrants et de réfugiés", et Mahmoud Al-Werfalli ou Al-Warfalli. Cet homme, un commandant de la brigade al-Saiqa, une unité de forces spéciales affiliée à l'Armée nationale libyenne (ANL), fait l'objet de deux mandats d'arrêt délivrés par la Cour pénale internationale. La CPI a conclu que Mahmoud Al-Werfalli est sans doute responsable de huit séries d'exécutions extra-judiciaires, au cours desquelles 43 personnes ont été tuées, entre autres en janvier 2018 devant une mosquée de Benghazi. Parmi les trois entités ajoutées elles aussi sur la liste figure Sigma Airlines, une compagnie aérienne kazakhe de transport de fret. Les Nations Unies ont identifié cette compagnie privée comme l'un des transporteurs qui ne respectent pas l'embargo sur le transfert de matériel militaire à la Libye. Les deux autres entreprises sanctionnées sont deux compagnies maritimes: Avrasya Shipping, basée en Turquie, dont le navire Cirkin a participé à des transports de matériel militaire vers la Libye en mai et juin 2020, et Med Wave Shipping. (Belga)

Les deux personnes qui s'ajoutent à la liste sont Moussa Diab, impliqué dans la traite d'êtres humains et dans "l'enlèvement, le viol et le meurtre de migrants et de réfugiés", et Mahmoud Al-Werfalli ou Al-Warfalli. Cet homme, un commandant de la brigade al-Saiqa, une unité de forces spéciales affiliée à l'Armée nationale libyenne (ANL), fait l'objet de deux mandats d'arrêt délivrés par la Cour pénale internationale. La CPI a conclu que Mahmoud Al-Werfalli est sans doute responsable de huit séries d'exécutions extra-judiciaires, au cours desquelles 43 personnes ont été tuées, entre autres en janvier 2018 devant une mosquée de Benghazi. Parmi les trois entités ajoutées elles aussi sur la liste figure Sigma Airlines, une compagnie aérienne kazakhe de transport de fret. Les Nations Unies ont identifié cette compagnie privée comme l'un des transporteurs qui ne respectent pas l'embargo sur le transfert de matériel militaire à la Libye. Les deux autres entreprises sanctionnées sont deux compagnies maritimes: Avrasya Shipping, basée en Turquie, dont le navire Cirkin a participé à des transports de matériel militaire vers la Libye en mai et juin 2020, et Med Wave Shipping. (Belga)