"Nous mettons en oeuvre en ce moment une série de mesures pour sécuriser l'aéroport international Hamid Karzai pour permettre le départ en toute sécurité du personnel américain et allié en Afghanistan à bord de vols civils et militaires", ont indiqué le département d'Etat et le Pentagone dans un communiqué commun. L'ambassadeur américain en Afghanistan, Ross Wilson, se trouve lui aussi à l'aéroport, a précisé un porte-parole du département d'Etat. "Au cours des prochaines 48 heures, nous aurons étendu notre présence de sécurité à près de 6.000 militaires avec une mission centrée uniquement sur la facilitation de ces efforts et qui prendra en charge le contrôle aérien", selon le communiqué. "Demain (lundi) et au cours des prochains jours, nous allons transférer hors du pays des milliers de citoyens américains qui résidaient en Afghanistan, ainsi que des employés locaux de la mission américaine à Kaboul et leurs familles, ainsi que d'autres Afghans particulièrement vulnérables." "Presque tout le personnel de l'ambassade a été transféré sur un site de l'aéroport Hamid Karzai. Le drapeau américain a été retiré du complexe de l'ambassade américaine et a été mis en sécurité avec le personnel de l'ambassade", a par ailleurs indiqué le porte-parole du département d'Etat. Près de 2.000 Afghans éligibles au programme spécial d'immigration sont déjà arrivés aux Etats-Unis ces deux dernières semaines. L'évacuation de milliers d'autres personnes éligibles à ce programme va être "accélérée", précise le département d'Etat. Les Afghans qui ont passé toutes les étapes des contrôles de sécurité seront envoyés directement aux Etats-Unis, tandis que la procédure se déroulera dans "des lieux tiers" pour ceux pour qui elle n'est pas terminée. (Belga)

"Nous mettons en oeuvre en ce moment une série de mesures pour sécuriser l'aéroport international Hamid Karzai pour permettre le départ en toute sécurité du personnel américain et allié en Afghanistan à bord de vols civils et militaires", ont indiqué le département d'Etat et le Pentagone dans un communiqué commun. L'ambassadeur américain en Afghanistan, Ross Wilson, se trouve lui aussi à l'aéroport, a précisé un porte-parole du département d'Etat. "Au cours des prochaines 48 heures, nous aurons étendu notre présence de sécurité à près de 6.000 militaires avec une mission centrée uniquement sur la facilitation de ces efforts et qui prendra en charge le contrôle aérien", selon le communiqué. "Demain (lundi) et au cours des prochains jours, nous allons transférer hors du pays des milliers de citoyens américains qui résidaient en Afghanistan, ainsi que des employés locaux de la mission américaine à Kaboul et leurs familles, ainsi que d'autres Afghans particulièrement vulnérables." "Presque tout le personnel de l'ambassade a été transféré sur un site de l'aéroport Hamid Karzai. Le drapeau américain a été retiré du complexe de l'ambassade américaine et a été mis en sécurité avec le personnel de l'ambassade", a par ailleurs indiqué le porte-parole du département d'Etat. Près de 2.000 Afghans éligibles au programme spécial d'immigration sont déjà arrivés aux Etats-Unis ces deux dernières semaines. L'évacuation de milliers d'autres personnes éligibles à ce programme va être "accélérée", précise le département d'Etat. Les Afghans qui ont passé toutes les étapes des contrôles de sécurité seront envoyés directement aux Etats-Unis, tandis que la procédure se déroulera dans "des lieux tiers" pour ceux pour qui elle n'est pas terminée. (Belga)