Dans une note de service consultée par l'AFP, un responsable de l'ambassade a indiqué au personnel où se trouvent l'incinérateur de l'ambassade ainsi que les autres équipements de destruction de documents. "Merci d'inclure les articles portant le logo de l'ambassade ou du ministère, les drapeaux américains et les autres articles qui pourraient être utilisés à des fins de propagande", précise la note de service. Un porte-parole du département d'Etat a assuré qu'il s'agissait d'une procédure normale en cas de réduction de la présence diplomatique des Etats-Unis dans un pays. "Les réductions d'effectifs dans nos représentations diplomatiques dans le monde entier suivent une procédure standard", a souligné le porte-parole. Les Etats-Unis s'inquiètent de la progression éclair des talibans qui ont pris le contrôle des plus grandes villes du pays et se rapprochent dangereusement de Kaboul. Le président Joe Biden a décidé d'envoyer 3.000 soldats à l'aéroport de Kaboul pour sécuriser l'évacuation du personnel américain de l'ambassade des Etats-Unis dans le pays, et des préparatifs sont en cours pour déplacer l'ambassade à l'aéroport même. Le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a cependant affirmé vendredi que Kaboul ne faisait pas face à une "menace imminente". L'administration Biden prend toutes les précautions pour protéger les diplomates américains en Afghanistan, neuf ans après l'attaque du 11 septembre 2012 contre le consulat américain à Benghazi, en Libye. Quatre Américains avaient été tués, dont l'ambassadeur Chris Stevens. (Belga)

Dans une note de service consultée par l'AFP, un responsable de l'ambassade a indiqué au personnel où se trouvent l'incinérateur de l'ambassade ainsi que les autres équipements de destruction de documents. "Merci d'inclure les articles portant le logo de l'ambassade ou du ministère, les drapeaux américains et les autres articles qui pourraient être utilisés à des fins de propagande", précise la note de service. Un porte-parole du département d'Etat a assuré qu'il s'agissait d'une procédure normale en cas de réduction de la présence diplomatique des Etats-Unis dans un pays. "Les réductions d'effectifs dans nos représentations diplomatiques dans le monde entier suivent une procédure standard", a souligné le porte-parole. Les Etats-Unis s'inquiètent de la progression éclair des talibans qui ont pris le contrôle des plus grandes villes du pays et se rapprochent dangereusement de Kaboul. Le président Joe Biden a décidé d'envoyer 3.000 soldats à l'aéroport de Kaboul pour sécuriser l'évacuation du personnel américain de l'ambassade des Etats-Unis dans le pays, et des préparatifs sont en cours pour déplacer l'ambassade à l'aéroport même. Le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a cependant affirmé vendredi que Kaboul ne faisait pas face à une "menace imminente". L'administration Biden prend toutes les précautions pour protéger les diplomates américains en Afghanistan, neuf ans après l'attaque du 11 septembre 2012 contre le consulat américain à Benghazi, en Libye. Quatre Américains avaient été tués, dont l'ambassadeur Chris Stevens. (Belga)