L'aéroport international de Kaboul reste ouvert aux vols commerciaux, a précisé à l'AFP ce responsable ayant requis l'anonymat, alors que se poursuivaient les évacuations de ressortissants américains et d'Afghans ayant aidé les Etats-Unis et craignant désormais pour leur vie. Comme la veille, les hélicoptères américains continuaient dimanche leurs rotations incessantes entre l'aéroport et l'ambassade américaine, un gigantesque complexe situé dans la "zone verte" ultra-fortifiée, au centre de la capitale. Le président américain Joe Biden a déployé des milliers de soldats américains à l'aéroport de Kaboul pour sécuriser ces évacuations, que le Pentagone évalue à quelque 30.000 au total. Le président Ashraf Ghani a fui l'Afghanistan dimanche, laissant de fait le pouvoir aux talibans qui sont entrés dans Kaboul, symbole de leur victoire militaire totale en tout juste 10 jours. (Belga)

L'aéroport international de Kaboul reste ouvert aux vols commerciaux, a précisé à l'AFP ce responsable ayant requis l'anonymat, alors que se poursuivaient les évacuations de ressortissants américains et d'Afghans ayant aidé les Etats-Unis et craignant désormais pour leur vie. Comme la veille, les hélicoptères américains continuaient dimanche leurs rotations incessantes entre l'aéroport et l'ambassade américaine, un gigantesque complexe situé dans la "zone verte" ultra-fortifiée, au centre de la capitale. Le président américain Joe Biden a déployé des milliers de soldats américains à l'aéroport de Kaboul pour sécuriser ces évacuations, que le Pentagone évalue à quelque 30.000 au total. Le président Ashraf Ghani a fui l'Afghanistan dimanche, laissant de fait le pouvoir aux talibans qui sont entrés dans Kaboul, symbole de leur victoire militaire totale en tout juste 10 jours. (Belga)