Le président américain a annoncé dans un communiqué qu'après avoir consulté ses conseillers en matière de sécurité nationale, "environ 5.000 soldats", et non plus 3.000, seraient déployés à l'aéroport de Kaboul pour faciliter les évacuations après 20 ans de conflit. Menaçant les talibans de réponse rapide et forte en cas d'attaques contre les intérêts américains, il a défendu sa décision de retirer les forces américaines d'Afghanistan et promis de ne pas "léguer" cette guerre à un autre président américain. (Belga)

Le président américain a annoncé dans un communiqué qu'après avoir consulté ses conseillers en matière de sécurité nationale, "environ 5.000 soldats", et non plus 3.000, seraient déployés à l'aéroport de Kaboul pour faciliter les évacuations après 20 ans de conflit. Menaçant les talibans de réponse rapide et forte en cas d'attaques contre les intérêts américains, il a défendu sa décision de retirer les forces américaines d'Afghanistan et promis de ne pas "léguer" cette guerre à un autre président américain. (Belga)