"On a admis 13 morts, dont deux enfants", a déclaré un médecin d'Al-Thabet al-Chaabi, dans la province de Saada. Les tirs d'artillerie ont également fait 26 blessés, dont 12 enfants, selon des médecins de la localité. Les médias contrôlés par les rebelles yéménites, dont la télévision Al-Massirah, avaient auparavant fait état de tirs de l'artillerie saoudienne contre un marché d'Al-Thabet al-Chaabi, qui se trouve au coeur du fief des Houthis dans le nord du Yémen. Al-Massirah a évoqué un bilan de 36 victimes tandis que le porte-parole des rebelles Mohammed Abdessalam a parlé d'au moins dix civils tués. Al-Massirah a publié sur son site internet des photographies de blessés recevant des soins d'urgence, affirmant qu'il s'agissait de victimes des tirs. Selon les médias des rebelles, les tirs saoudiens ont suivi une attaque de drones contre une base militaire dans le sud de l'Arabie saoudite, dans la ville garnison de Khamis Mechait. L'Arabie saoudite, qui conduit une coalition militaire antirebelles au Yémen depuis 2015, n'a pas confirmé l'attaque des insurgés yéménites ni une éventuelle riposte contre eux. Les Houthis, soutenus par l'Iran, ont intensifié leurs attaques de drones et de missiles sur le royaume saoudien ces dernières semaines. La coalition est intervenue à partir de 2015 pour soutenir les autorités du Yémen après la fuite en Arabie saoudite du président Abd Rabbo Mansour Hadi devant l'avancée des rebelles. Le conflit yéménite a fait depuis des dizaines de milliers de morts, selon les organisations internationales. Les combats ont provoqué une crise humanitaire que l'ONU considère comme la plus grave au monde, avec des millions de personnes déplacées. (Belga)