Le collège provincial a procédé au recomptage des bulletins de vote du troisième bureau de dépouillement de la commune d'Assesse, ce mardi. Lors de cette opération, 65 bulletins de vote supplémentaires non dépouillés, ont été découverts. Le 14 octobre, 1.515 bulletins avaient été comptabilisés dans ce bureau. Ce mardi, après le recomptage, on en comptabilisait 1580. Aucune explication n'est fournie quant à l'origine de cette différence.

Le collège provincial, estimant qu'un doute quant à la régularité du dépouillement dans ce bureau existait, a décidé dès lors d'annuler les élections communales à Assesse. Un recomptage des deux autres bureaux de dépouillement ne permettrait pas de lever cette ambiguïté, selon lui. Un nouveau scrutin communal devra donc être organisé dans les 50 jours.

La décision du collège provincial peut faire l'objet d'un recours suspensif au Conseil d'Etat. Les parties intéressées ont huit jours pour le déposer.

Pierre Tasiaux (CDH), premier échevin sortant et tête de liste ACOR devenu maïeur à l'issue du scrutin du 14 octobre a fait savoir qu'il examinerait avec son avocat toutes les suites possibles à donner à cette décision du collège provincial.

Levif.be, avec Belga

Le collège provincial a procédé au recomptage des bulletins de vote du troisième bureau de dépouillement de la commune d'Assesse, ce mardi. Lors de cette opération, 65 bulletins de vote supplémentaires non dépouillés, ont été découverts. Le 14 octobre, 1.515 bulletins avaient été comptabilisés dans ce bureau. Ce mardi, après le recomptage, on en comptabilisait 1580. Aucune explication n'est fournie quant à l'origine de cette différence. Le collège provincial, estimant qu'un doute quant à la régularité du dépouillement dans ce bureau existait, a décidé dès lors d'annuler les élections communales à Assesse. Un recomptage des deux autres bureaux de dépouillement ne permettrait pas de lever cette ambiguïté, selon lui. Un nouveau scrutin communal devra donc être organisé dans les 50 jours. La décision du collège provincial peut faire l'objet d'un recours suspensif au Conseil d'Etat. Les parties intéressées ont huit jours pour le déposer. Pierre Tasiaux (CDH), premier échevin sortant et tête de liste ACOR devenu maïeur à l'issue du scrutin du 14 octobre a fait savoir qu'il examinerait avec son avocat toutes les suites possibles à donner à cette décision du collège provincial. Levif.be, avec Belga