Dans les villes flamandes, ils représentent ainsi 14,3% des candidats aux élections communales, contre 9,5% en 2012 et 6,7% en 2006. C'est Anvers (+8,6%) et Gand (+7,2%) qui enregistrent les hausses les plus sensibles, des augmentations qui sont en partie liées à l'émergence de nouveaux partis liés à l'immigration (Be.one, Vlaams Multicultureel Collectief, De Spiegel ou encore D-SA), a pointé Bram Wauters de l'université de Gand.

Belga

Dans les villes flamandes, ils représentent ainsi 14,3% des candidats aux élections communales, contre 9,5% en 2012 et 6,7% en 2006. C'est Anvers (+8,6%) et Gand (+7,2%) qui enregistrent les hausses les plus sensibles, des augmentations qui sont en partie liées à l'émergence de nouveaux partis liés à l'immigration (Be.one, Vlaams Multicultureel Collectief, De Spiegel ou encore D-SA), a pointé Bram Wauters de l'université de Gand. Belga