Le bilan

Septuagénaire, Gérard Couronné (MR) briguera en octobre un... sixième mandat de bourgmestre. Le mayeur met surtout en avant la transformation de l'ancienne maison communale en pôle culturel, la reconnaissance officielle de la maison des jeunes, l'obtention de subsides pour de nouvelles infrastructures au stade Jean-Claude Flament, la création de 120 places pour la petite enfance ou encore l'approbation du programme communal de développement rural (PCDR) par le gouvernement wallon. " Cela ouvre le champ à de nouvelles possibilités de subsides ", se félicite le bourgmestre. A commencer par l'aménagemen...

Septuagénaire, Gérard Couronné (MR) briguera en octobre un... sixième mandat de bourgmestre. Le mayeur met surtout en avant la transformation de l'ancienne maison communale en pôle culturel, la reconnaissance officielle de la maison des jeunes, l'obtention de subsides pour de nouvelles infrastructures au stade Jean-Claude Flament, la création de 120 places pour la petite enfance ou encore l'approbation du programme communal de développement rural (PCDR) par le gouvernement wallon. " Cela ouvre le champ à de nouvelles possibilités de subsides ", se félicite le bourgmestre. A commencer par l'aménagement de la place de Bousval, qui doit être refaite.Malgré trente années passées à la tête de la commune, Gérard Couronné a encore de nombreux projets en tête. La sécurité routière figure en bonne place. " La vitesse étant un des principaux problèmes, nous avons déjà des radars préventifs, mais nous allons en placer des répressifs. " Après des dégradations commises sur des véhicules dans le centre (notamment d'élus MR), l'installation de caméras est aussi en cours.En majorité absolue à la tête de la commune après avoir glané près de 60 % des voix en 2012, le MR de Gérard Couronné peut aborder les élections 2018 avec une certaine confiance. D'autant que le succès de sa liste attire de nouveaux partisans. En 2012, l'ex-CdH Vincent Girboux avait rejoint l'équipe et, cette année, quatre humanistes supplémentaires ont intégré le groupe du bourgmestre pour former une nouvelle liste MR - CDH. " Au cours de cette législature, on s'est rendu compte que nous avions des convergences de point de vue dans près de 95 % des dossiers ", explique Gérard Couronné. " Il semblait logique de s'associer, le CDH était demandeur. " Du côté de PluS (tendance PS), on voit ce ralliement comme de l'opportunisme. " Il y a clairement un phénomène de suiveurs, des gens qui veulent rejoindre la liste du bourgmestre pour être assurés de décrocher un mandat. Ces personnes-là se présentent pour elles-mêmes, pas pour la commune ", dénonce Alain Mathieu, tête de liste. PluS et Genappe #CréonsDemain (liste écocitoyenne menée par Bernard Löwenthal) devraient être les seuls concurrents face à MR - CDH en octobre. Tous deux critiquent une certaine inertie des pouvoirs locaux actuels et partagent la volonté de mettre le citoyen au coeur de leur démarche. " A Genappe, toutes les initiatives intéressantes sont menées par le privé ", estime Alain Mathieu. " La commune promet, par exemple, une maison de repos depuis longtemps, mais envisage seulement de le faire en s'associant avec d'autres communes ! " Le PS de Genappe ayant connu des tensions internes par le passé, PluS a décidé de repartir avec une liste d'ouverture et une campagne " axée sur un vrai programme et non sur des personnes ". Pour eux comme pour Genappe #CréonsDemain, la priorité sera surtout de mettre fin à la majorité absolue... Par Marie-Eve Rebts.