"Il utilise des gens faibles et livrés à eux-mêmes pour marquer des points auprès des électeurs par des déclarations dégoûtantes. Charles Michel le rappelle régulièrement à l'ordre. Combien de temps tolérera-t-on que cet homme exerce cette fonction délicate et humanitaire dans le gouvernement?", a écrit M. Van Rompuy.

Le député reproche à M. Francken sa communication quotidienne sur le nombre de personnes qui sont enfermées ou arrêtées, le nombre de criminels rapatriés, etc. "Comme s'il s'agissait des résultats du basket et que ces chiffres sur des gens désespérés pouvaient lui ramener un trophée".

Plus globalement, M. Van Rompuy s'inquiète de la montée du populisme en Flandre. "Que l'on puisse devenir l'homme politique le plus populaire en Flandre avec un discours aussi brutal montre que le populisme est en plein essor. Si l'on écoute Weyts (ministre flamand du Bien-être animal) et Francken, il semble plus facile de miser sur le bien-être des animaux que sur celui des gens".

"Je condamne avec force la photo de Francken en uniforme nazi mais le langage provoquant et 'trumpien' de De Wever et Francken ne récolte-t-il pas ce qu'il a semé? Manifestement, la provocation paie dans l'opinion publique", a-t-il ajouté.

Belga

"Il utilise des gens faibles et livrés à eux-mêmes pour marquer des points auprès des électeurs par des déclarations dégoûtantes. Charles Michel le rappelle régulièrement à l'ordre. Combien de temps tolérera-t-on que cet homme exerce cette fonction délicate et humanitaire dans le gouvernement?", a écrit M. Van Rompuy. Le député reproche à M. Francken sa communication quotidienne sur le nombre de personnes qui sont enfermées ou arrêtées, le nombre de criminels rapatriés, etc. "Comme s'il s'agissait des résultats du basket et que ces chiffres sur des gens désespérés pouvaient lui ramener un trophée". Plus globalement, M. Van Rompuy s'inquiète de la montée du populisme en Flandre. "Que l'on puisse devenir l'homme politique le plus populaire en Flandre avec un discours aussi brutal montre que le populisme est en plein essor. Si l'on écoute Weyts (ministre flamand du Bien-être animal) et Francken, il semble plus facile de miser sur le bien-être des animaux que sur celui des gens". "Je condamne avec force la photo de Francken en uniforme nazi mais le langage provoquant et 'trumpien' de De Wever et Francken ne récolte-t-il pas ce qu'il a semé? Manifestement, la provocation paie dans l'opinion publique", a-t-il ajouté.Belga