"Je ne suis pas un extrémiste", dit Luc Bertrand. "Je veux m'exprimer d'une manière très nuancée, mais je fais une analyse de l'actualité politique complètement différente de celle que l'on trouve habituellement dans les médias". "Toute l'année, tout le monde dans notre pays, Flamands, Wallons et Bruxellois, travaillent bien ensemble, du secteur culturel aux universités en passant par le monde des affaires. Mais une fois tous les cinq ans, il faut apparemment que quelques personnes se volent dans les plumes. On nous monte les uns contre les autres, en bonimentant pour un agenda politique. Cela rapporte des votes, mais c'est tout."
...