L'amphithéâtre était quasi vide. Un professeur ânonnant un manuel de sociologie, cela n'attirait pas les foules. Quelques étudiants bravaient malgré tout l'ennui, pour se donner la bonne conscience dont les sécheurs ne s'encombraient plus. La voix était monocorde, le débit anesthésiant. Pour tromper la lassitude, une jeune fille et sa voisine s'amusaient à terminer les phrases de l'enseignant. Discrètement, pensaient-elles. Jusqu'à ce que celui-ci - pour la première et dernière fois du semestre - lève les yeux du livre et lance : "Mademoiselle, vous voulez donner cours à ma place ?" Même ceux qui s'étaient endormis braquèrent leurs yeux sur l'incriminée. Comme une envie de devenir invisible.
...