1. Faites d'abord vos preuves

Avant de demander quelque chose à votre boss, vous devez avoir fait quelque chose de plus pour lui. Mettez-vous à sa place et demandez-vous ce que vous penseriez de vous. Trouvez-vous que vous devriez gagner davantage ?

Il est également important que vous fassiez vos preuves envers les collègues et les clients. D'après Jobat, c'est la seule façon d'obtenir des résultats et une bonne coopération, ce qui permet à l'entreprise de bien tourner et de montrer que vous êtes un maillon important.

N'hésitez pas non plus à mettre votre travail en valeur, et à ne pas vous montrer trop modeste. Si personne ne voit le travail que vous abattez, personne ne vous donnera une promotion ou une augmentation. Montrez ce que vous avez réussi à faire, et que vous avez pris des initiatives.

2. Déterminez votre valeur de marché

En Belgique, les salaires font toujours l'objet d'un tabou relativement important, un phénomène que regrette Hildegard Van Hove de l'Institut pour l'Égalité des femmes et des hommes. Selon elle, la transparence serait pourtant bénéfique pour combler les écarts de salaire dans les entreprises.

"Bien sûr, il faut tenir compte de l'âge, de l'expérience et de la fonction des gens à qui vous parlez. Mais plus vous savez ce que gagnent vos collègues, plus vous pouvez estimer où se situe votre salaire au sein de l'organisation. Remarquez-vous que vous obtenez effectivement moins que vos collègues masculins pour le même travail ? Vous avez alors un excellent argument à présenter à votre patron", explique Hildegard Van Hove au journal Het Laatste Nieuws.

3. Choisissez un ou deux arguments forts

Inutile d'avancer vingt arguments pour expliquer pourquoi vous méritez une augmentation. Toujours selon Jobat, invoquer un ou deux arguments forts est beaucoup plus efficace. Avant d'aller voir votre boss, réfléchissez aux raisons principales qui font que vous méritez un plus gros salaire.

4. C'est un problème que peut résoudre votre boss

Toujours d'après Jobat, c'est une bonne idée de décrire sa question comme un problème qui peut être résolu par votre boss. Vous l'inciterez à réfléchir avec vous. S'il ne vous fait pas de meilleure proposition financière, vous avez le droit de vous fâcher, mais restez maître de vous. Frappez donc du poing sur la table si vous voulez, mais ne sombrez pas dans l'hystérie.

5. Tenez bon

Une fois que vous avez demandé votre augmentation, n'abandonnez pas trop vite. Si votre boss a déclaré qu'il allait "étudier votre demande", vous devez persévérer. Si vous attendez que votre boss revienne vous, il ou elle s'imaginera peut-être que vous avez abandonné et que vous n'aviez pas vraiment besoin d'une augmentation.

Et surtout, croyez-en vous. Ce n'est que si vous croyez en vous, que vous réussirez. Même si vous pensez que votre démarche n'aboutira pas, ou que d'autres le méritent plus que vous, ne laissez pas ces pensées négatives vous envahir.

1. Faites d'abord vos preuves Avant de demander quelque chose à votre boss, vous devez avoir fait quelque chose de plus pour lui. Mettez-vous à sa place et demandez-vous ce que vous penseriez de vous. Trouvez-vous que vous devriez gagner davantage ? Il est également important que vous fassiez vos preuves envers les collègues et les clients. D'après Jobat, c'est la seule façon d'obtenir des résultats et une bonne coopération, ce qui permet à l'entreprise de bien tourner et de montrer que vous êtes un maillon important. N'hésitez pas non plus à mettre votre travail en valeur, et à ne pas vous montrer trop modeste. Si personne ne voit le travail que vous abattez, personne ne vous donnera une promotion ou une augmentation. Montrez ce que vous avez réussi à faire, et que vous avez pris des initiatives. 2. Déterminez votre valeur de marché En Belgique, les salaires font toujours l'objet d'un tabou relativement important, un phénomène que regrette Hildegard Van Hove de l'Institut pour l'Égalité des femmes et des hommes. Selon elle, la transparence serait pourtant bénéfique pour combler les écarts de salaire dans les entreprises. "Bien sûr, il faut tenir compte de l'âge, de l'expérience et de la fonction des gens à qui vous parlez. Mais plus vous savez ce que gagnent vos collègues, plus vous pouvez estimer où se situe votre salaire au sein de l'organisation. Remarquez-vous que vous obtenez effectivement moins que vos collègues masculins pour le même travail ? Vous avez alors un excellent argument à présenter à votre patron", explique Hildegard Van Hove au journal Het Laatste Nieuws. 3. Choisissez un ou deux arguments forts Inutile d'avancer vingt arguments pour expliquer pourquoi vous méritez une augmentation. Toujours selon Jobat, invoquer un ou deux arguments forts est beaucoup plus efficace. Avant d'aller voir votre boss, réfléchissez aux raisons principales qui font que vous méritez un plus gros salaire. 4. C'est un problème que peut résoudre votre boss Toujours d'après Jobat, c'est une bonne idée de décrire sa question comme un problème qui peut être résolu par votre boss. Vous l'inciterez à réfléchir avec vous. S'il ne vous fait pas de meilleure proposition financière, vous avez le droit de vous fâcher, mais restez maître de vous. Frappez donc du poing sur la table si vous voulez, mais ne sombrez pas dans l'hystérie. 5. Tenez bon Une fois que vous avez demandé votre augmentation, n'abandonnez pas trop vite. Si votre boss a déclaré qu'il allait "étudier votre demande", vous devez persévérer. Si vous attendez que votre boss revienne vous, il ou elle s'imaginera peut-être que vous avez abandonné et que vous n'aviez pas vraiment besoin d'une augmentation. Et surtout, croyez-en vous. Ce n'est que si vous croyez en vous, que vous réussirez. Même si vous pensez que votre démarche n'aboutira pas, ou que d'autres le méritent plus que vous, ne laissez pas ces pensées négatives vous envahir.