Le souvenir du drame a d'abord été marqué sur les lieux même de la catastrophe au large de Zeebrugge. Carl Decaluwé, le gouverneur de la province de Flandre occidentale a été le premier à s'exprimer à bord du Pollux, un des patrouilleurs de la marine belge. "Voici trente ans que s'est écrit ici un récit de peine, de douleur et d'épreuves. Je voudrais m'incliner ici devant ceux pour qui le temps s'est arrêté à cet endroit", a ainsi déclaré le gouverneur qui a également exprimé sa reconnaissance à l'égard des nombreux secouristes qui ont permis de limiter les pertes en vies humaines. Deux tiers des personnes qui avaient pris place à bord du ferry ont en effet pu être sauvées. 193 n'ont cependant pas eu cette chance.

L'ambassadeur de Grande-Bretagne Alisson Rose a indiqué pour sa part que les morts, leurs proches et les survivants ne seraient jamais oubliés. Les deux officiels ont ensuite jeté chacun une couronne de fleurs à la mer tandis que la corne de brume résonnait après une minute de silence. Une gerbe a également été jetée depuis l'hélicoptère Seaking.

Le Pollux était accompagné par d'autres navires comme le Sirius à bord duquel se trouvaient nombre d'anciens secouristes. Les survivants ont préféré, quant à eux, participer à la cérémonie devant le mémorial. Quelques navires de secours ou appartenant à la police maritime escortaient aussi le patrouilleur.

Une cérémonie a débuté à 11 heures à l'église de Zeebrugge au pied du monument du souvenir. Lundi après-midi, le gouverneur organisera une séance académique consacrée à la sécurité maritime.

Le souvenir du drame a d'abord été marqué sur les lieux même de la catastrophe au large de Zeebrugge. Carl Decaluwé, le gouverneur de la province de Flandre occidentale a été le premier à s'exprimer à bord du Pollux, un des patrouilleurs de la marine belge. "Voici trente ans que s'est écrit ici un récit de peine, de douleur et d'épreuves. Je voudrais m'incliner ici devant ceux pour qui le temps s'est arrêté à cet endroit", a ainsi déclaré le gouverneur qui a également exprimé sa reconnaissance à l'égard des nombreux secouristes qui ont permis de limiter les pertes en vies humaines. Deux tiers des personnes qui avaient pris place à bord du ferry ont en effet pu être sauvées. 193 n'ont cependant pas eu cette chance. L'ambassadeur de Grande-Bretagne Alisson Rose a indiqué pour sa part que les morts, leurs proches et les survivants ne seraient jamais oubliés. Les deux officiels ont ensuite jeté chacun une couronne de fleurs à la mer tandis que la corne de brume résonnait après une minute de silence. Une gerbe a également été jetée depuis l'hélicoptère Seaking.Le Pollux était accompagné par d'autres navires comme le Sirius à bord duquel se trouvaient nombre d'anciens secouristes. Les survivants ont préféré, quant à eux, participer à la cérémonie devant le mémorial. Quelques navires de secours ou appartenant à la police maritime escortaient aussi le patrouilleur.Une cérémonie a débuté à 11 heures à l'église de Zeebrugge au pied du monument du souvenir. Lundi après-midi, le gouverneur organisera une séance académique consacrée à la sécurité maritime.