"Trois personnes ont été tuées par armes à feu (...) par des criminels" dans la municipalité rurale d'Ambalema, dans le département de Tolima (ouest), et une quatrième a "succombé à ses blessures" après avoir été transportée dans un centre de santé, a annoncé le colonel Rolfy Jiménez, chef de la police départementale, dans un communiqué. Deux victimes ont été abattues alors qu'elles circulaient à moto tandis que les deux autres ont été visées parce qu'elles ont été "apparemment témoins des événements", a ajouté l'officier, sans donner de détail sur les auteurs ni sur leurs motivations. Trois hommes ont été abattus dimanche dans la municipalité voisine d'El Espinal, dont deux Vénézuéliens. L'observatoire indépendant Indepaz évalue à 50 le nombre des massacres --assassinat simultané d'au moins trois personnes, selon la définition de l'ONU-- commis en Colombie depuis le début de l'année. Ces massacres se sont multipliés en Colombie depuis la signature de l'Accord de paix avec l'ex-guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) en 2016. Des dissidents des ex-Farc, des groupes armés d'origine paramilitaire et bandes criminelles se disputent les revenus issus du trafic de drogue, des extorsions et autres activités illicites. (Belga)

"Trois personnes ont été tuées par armes à feu (...) par des criminels" dans la municipalité rurale d'Ambalema, dans le département de Tolima (ouest), et une quatrième a "succombé à ses blessures" après avoir été transportée dans un centre de santé, a annoncé le colonel Rolfy Jiménez, chef de la police départementale, dans un communiqué. Deux victimes ont été abattues alors qu'elles circulaient à moto tandis que les deux autres ont été visées parce qu'elles ont été "apparemment témoins des événements", a ajouté l'officier, sans donner de détail sur les auteurs ni sur leurs motivations. Trois hommes ont été abattus dimanche dans la municipalité voisine d'El Espinal, dont deux Vénézuéliens. L'observatoire indépendant Indepaz évalue à 50 le nombre des massacres --assassinat simultané d'au moins trois personnes, selon la définition de l'ONU-- commis en Colombie depuis le début de l'année. Ces massacres se sont multipliés en Colombie depuis la signature de l'Accord de paix avec l'ex-guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) en 2016. Des dissidents des ex-Farc, des groupes armés d'origine paramilitaire et bandes criminelles se disputent les revenus issus du trafic de drogue, des extorsions et autres activités illicites. (Belga)