"Les Farc se transforment en une nouvelle organisation exclusivement politique, qui exercera son activité par des moyens légaux", a lancé le chef suprême des Farc, Rodrigo Londoño. "Nous continuerons à lutter pour un régime démocratique qui garantisse la paix dans la justice sociale", a-t-il ajouté sous les applaudissements de 1.200 délégués venus des anciens fiefs de ce qui fut la plus puissante guérilla des Amériques et a fini de déposer les armes le 15 août. Réuni à Bogota jusqu'à jeudi, la plupart du temps à huis clos, ce congrès va définir la ligne et le nom de ce nouveau mouvement de gauche. "La préparation s'est faite dans les campements, en débattant sur les thèses, le programme, les statuts, tout ce que nous allons approuver pendant ce congrès", a déclaré à la presse Jesus Santrich, membre de la commission de vérification (CSIVI) de l'accord de paix conclu à La Havane fin août 2016 et signé à Bogota en novembre avec le président Juan Manuel Santos. Pour la première fois, les Farc ont lancé leurs travaux par l'hymne national colombien puis le leur, entonnés debout par les représentants des quelque 7.000 combattants de l'ex-guérilla et de certains des pays garants de l'accord de paix, dont Cuba. Les délégués doivent désigner leurs candidats aux élections de 2018. Puis le parti sera publiquement lancé vendredi sur la place Bolivar, où se trouve le Parlement et, à deux pas, le palais présidentiel. (Belga)

"Les Farc se transforment en une nouvelle organisation exclusivement politique, qui exercera son activité par des moyens légaux", a lancé le chef suprême des Farc, Rodrigo Londoño. "Nous continuerons à lutter pour un régime démocratique qui garantisse la paix dans la justice sociale", a-t-il ajouté sous les applaudissements de 1.200 délégués venus des anciens fiefs de ce qui fut la plus puissante guérilla des Amériques et a fini de déposer les armes le 15 août. Réuni à Bogota jusqu'à jeudi, la plupart du temps à huis clos, ce congrès va définir la ligne et le nom de ce nouveau mouvement de gauche. "La préparation s'est faite dans les campements, en débattant sur les thèses, le programme, les statuts, tout ce que nous allons approuver pendant ce congrès", a déclaré à la presse Jesus Santrich, membre de la commission de vérification (CSIVI) de l'accord de paix conclu à La Havane fin août 2016 et signé à Bogota en novembre avec le président Juan Manuel Santos. Pour la première fois, les Farc ont lancé leurs travaux par l'hymne national colombien puis le leur, entonnés debout par les représentants des quelque 7.000 combattants de l'ex-guérilla et de certains des pays garants de l'accord de paix, dont Cuba. Les délégués doivent désigner leurs candidats aux élections de 2018. Puis le parti sera publiquement lancé vendredi sur la place Bolivar, où se trouve le Parlement et, à deux pas, le palais présidentiel. (Belga)