Le syndicat agricole italien Coldiretti a de son côté tiré la sonnette d'alarme mercredi à propos de l'état des chênes-lièges sardes. Il faudra au moins vingt ans pour se remettre des pertes enregistrées, affirme le syndicat. La Sardaigne représente à elle seule 6% du stock mondial de chênes-lièges. Selon Coldiretti, les arbres ont entre 250 et 300 ans et le liège ne peut être extrait d'un chêne que tous les neuf ans. (Belga)