Cette question figurera au menu de la réunion que le gouvernement francophone tiendra jeudi dans la matinée, a-t-il précisé au micro de l'émission Matin Première de la RTBF dont il était l'invité. M. Jeholet (MR) et la ministre de l'Education Caroline Désir (PS) rencontreront ensuite à 12h00 les acteurs du monde de l'enseignement. Il a rappelé que l'ensemble du gouvernement de la FWB avait plaidé pour une fermeture des toutes les écoles, y compris les maternelles, comme le préconisaient les experts du GEMS. Mais en vertu d'un "accord à la belge", le comité de concertation (Codeco) réunissant le fédéral et les entités fédérées a décidé mercredi de suspendre les cours en présentiel de tous les niveaux d'enseignement, à l'exception des maternelles, du 29 mars au 2 avril. Ce que M. Jeholet a qualifié jeudi d'une "temporisation absolument nécessaire", en expliquant qu'il s'agissait d'ajouter une semaine "complémentaire" aux vacances de printemps (ou de Pâques) selon des modalités à définir avec les acteurs du secteur. Le gouvernement flamand était le seul, parmi les instances siégeant au Codeco, à vouloir absolument maintenir les écoles ouvertes. Mais M. Weyts (N-VA) a toutefois conseillé mercredi soir aux parents de ne plus envoyer leurs enfants en maternelle. "Je dois bien avouer que c'est l'incompréhension totale de ma part", a commenté le ministre-président francophone. "Au moment où une Communauté met à mal une de ces mesures-là (décidée au Codeco) (...), chacun doit prendre ses responsabilités. "Nous les prendrons", a-t-il ajouté. M. Jeholet a assuré, à destination des parents inquiets d'une possible fermeture des classes maternelles, qu'un système de garderie sera prévu la semaine prochaine tant en maternelle qu'en primaire. (Belga)

Cette question figurera au menu de la réunion que le gouvernement francophone tiendra jeudi dans la matinée, a-t-il précisé au micro de l'émission Matin Première de la RTBF dont il était l'invité. M. Jeholet (MR) et la ministre de l'Education Caroline Désir (PS) rencontreront ensuite à 12h00 les acteurs du monde de l'enseignement. Il a rappelé que l'ensemble du gouvernement de la FWB avait plaidé pour une fermeture des toutes les écoles, y compris les maternelles, comme le préconisaient les experts du GEMS. Mais en vertu d'un "accord à la belge", le comité de concertation (Codeco) réunissant le fédéral et les entités fédérées a décidé mercredi de suspendre les cours en présentiel de tous les niveaux d'enseignement, à l'exception des maternelles, du 29 mars au 2 avril. Ce que M. Jeholet a qualifié jeudi d'une "temporisation absolument nécessaire", en expliquant qu'il s'agissait d'ajouter une semaine "complémentaire" aux vacances de printemps (ou de Pâques) selon des modalités à définir avec les acteurs du secteur. Le gouvernement flamand était le seul, parmi les instances siégeant au Codeco, à vouloir absolument maintenir les écoles ouvertes. Mais M. Weyts (N-VA) a toutefois conseillé mercredi soir aux parents de ne plus envoyer leurs enfants en maternelle. "Je dois bien avouer que c'est l'incompréhension totale de ma part", a commenté le ministre-président francophone. "Au moment où une Communauté met à mal une de ces mesures-là (décidée au Codeco) (...), chacun doit prendre ses responsabilités. "Nous les prendrons", a-t-il ajouté. M. Jeholet a assuré, à destination des parents inquiets d'une possible fermeture des classes maternelles, qu'un système de garderie sera prévu la semaine prochaine tant en maternelle qu'en primaire. (Belga)