Une porte-parole de l'armée a indiqué que plusieurs milliers de travailleurs palestiniens pourraient à nouveau accéder à des colonies, sans préciser lesquelles. L'interdiction d'accès reste en vigueur pour les colonies des régions de Bethléem et Hébron (sud de la Cisjordanie), de Naplouse et pour celles proches de Ramallah (nord de la Cisjordanie), selon la porte-parole. Les autorisations d'entrée sont réévaluées en permanence en fonction de l'évolution de la situation sur le plan sécuritaire, a-t-elle ajouté. Les travailleurs palestiniens s'étaient vu refuser lundi l'accès aux colonies du sud de la Cisjordanie après le meurtre d'une mère de famille israélienne dimanche et l'attaque, lundi, à l'arme blanche, d'une femme enceinte dans deux colonies. Cette interdiction avait été étendue à l'ensemble de la Cisjordanie mardi. L'armée israélienne a arrêté mardi un adolescent palestinien soupçonné d'avoir tué dimanche Dafna Meïr, 38 ans, dans la colonie d'Otniel, dans le sud de la Cisjordanie. (Belga)

Une porte-parole de l'armée a indiqué que plusieurs milliers de travailleurs palestiniens pourraient à nouveau accéder à des colonies, sans préciser lesquelles. L'interdiction d'accès reste en vigueur pour les colonies des régions de Bethléem et Hébron (sud de la Cisjordanie), de Naplouse et pour celles proches de Ramallah (nord de la Cisjordanie), selon la porte-parole. Les autorisations d'entrée sont réévaluées en permanence en fonction de l'évolution de la situation sur le plan sécuritaire, a-t-elle ajouté. Les travailleurs palestiniens s'étaient vu refuser lundi l'accès aux colonies du sud de la Cisjordanie après le meurtre d'une mère de famille israélienne dimanche et l'attaque, lundi, à l'arme blanche, d'une femme enceinte dans deux colonies. Cette interdiction avait été étendue à l'ensemble de la Cisjordanie mardi. L'armée israélienne a arrêté mardi un adolescent palestinien soupçonné d'avoir tué dimanche Dafna Meïr, 38 ans, dans la colonie d'Otniel, dans le sud de la Cisjordanie. (Belga)