Le redécoupage vise à répondre à un arrêt de la Cour constitutionnelle qui, fin 2015, a considéré comme discriminatoires les circonscriptions disposant de moins de quatre sièges à pourvoir. L'accord entre les trois présidents de partis, dévoilé début juillet, prévoit de passer de 13 à 11 circonscriptions. Ecolo, qui avait déjà dénoncé des "petits arrangements entre amis" l'ayant tenu à l'écart des discussions, craint de voir naître un "monstre juridique", car le projet de décret spécial soumis au parlement ne fait apparaître le redécoupage des circonscriptions régionales qu'en annexe de celui des circonscriptions provinciales, alors que deux instruments juridiques différents auraient dû être utilisés (décret spécial et décret simple). L'incertitude pèse en outre, aux yeux du député d'opposition, sur la nécessaire coordination de la réforme avec certaines lois fédérales. Et au final, la proportionnalité ressort affaiblie dans les circonscriptions hennuyères, selon lui. PS, MR et cdH semblent avoir été refroidis par une note critique des services juridiques du parlement. Ils ont demandé ce mardi un report à quinzaine pour réexaminer la sécurité juridique du projet. (Belga)

Le redécoupage vise à répondre à un arrêt de la Cour constitutionnelle qui, fin 2015, a considéré comme discriminatoires les circonscriptions disposant de moins de quatre sièges à pourvoir. L'accord entre les trois présidents de partis, dévoilé début juillet, prévoit de passer de 13 à 11 circonscriptions. Ecolo, qui avait déjà dénoncé des "petits arrangements entre amis" l'ayant tenu à l'écart des discussions, craint de voir naître un "monstre juridique", car le projet de décret spécial soumis au parlement ne fait apparaître le redécoupage des circonscriptions régionales qu'en annexe de celui des circonscriptions provinciales, alors que deux instruments juridiques différents auraient dû être utilisés (décret spécial et décret simple). L'incertitude pèse en outre, aux yeux du député d'opposition, sur la nécessaire coordination de la réforme avec certaines lois fédérales. Et au final, la proportionnalité ressort affaiblie dans les circonscriptions hennuyères, selon lui. PS, MR et cdH semblent avoir été refroidis par une note critique des services juridiques du parlement. Ils ont demandé ce mardi un report à quinzaine pour réexaminer la sécurité juridique du projet. (Belga)