Chroniqueur du Washington Post, Jamal Khashoggi a été tué et démembré au consulat saoudien d'Istanbul le 2 octobre 2018. Il s'y rendait pour obtenir des papiers afin d'épouser sa fiancée turque. Son corps n'a jamais été retrouvé. Le royaume saoudien a traduit en justice onze suspects dans l'assassinat du journaliste qui était proche du pouvoir avant d'en devenir critique. La CIA et une experte de l'ONU ont mis en cause le prince héritier saoudien et homme fort du pays Mohammed ben Salmane, qui dément avoir ordonné l'assassinat, même s'il dit en porter la responsabilité en tant que dirigeant du royaume. (Belga)

Chroniqueur du Washington Post, Jamal Khashoggi a été tué et démembré au consulat saoudien d'Istanbul le 2 octobre 2018. Il s'y rendait pour obtenir des papiers afin d'épouser sa fiancée turque. Son corps n'a jamais été retrouvé. Le royaume saoudien a traduit en justice onze suspects dans l'assassinat du journaliste qui était proche du pouvoir avant d'en devenir critique. La CIA et une experte de l'ONU ont mis en cause le prince héritier saoudien et homme fort du pays Mohammed ben Salmane, qui dément avoir ordonné l'assassinat, même s'il dit en porter la responsabilité en tant que dirigeant du royaume. (Belga)