Cette antenne de vaccination qui a ouvert lundi matin au sein du club liégeois de 1ère division est prévue pour ne fonctionner que de manière éphémère, soit jusqu'au samedi 10 juillet inclus. Les citoyens de la province de Liège peuvent s'y rendre avec ou sans rendez-vous pour y recevoir la première dose du vaccin Pfizer ou la dose unique du vaccin Johnson & Johnson (pour les personnes de 41 ans et plus). Dès l'ouverture, on observait déjà plusieurs dizaines de personnes qui faisaient la file. Quatre lignes de vaccination ont été établies dans les tribunes VIP du Standard, dont une destinée aux personnes ayant pris rendez-vous. Sur les trois autres lignes sans rendez-vous, deux sont consacrées au vaccin Pfizer. Ce sont ainsi quelque 500 personnes qui peuvent s'y faire vacciner chaque jour, jusqu'à la fermeture. "On s'attend à ce qu'il y ait du monde le premier jour et puis, cela ira en diminuant. On voit bien qu'on arrive à la fin de la vaccination car je gère également les centres de Bressoux et du centre-ville où il y a, à ce stade, beaucoup de plages libres", a souligné le docteur Bronckart. Le choix du Standard de Liège n'a pas été fait au hasard. "Nous espérons ainsi convaincre les indécis face au variant Delta qui arrive à grands pas afin d'éviter une 4e vague, à laquelle on peut s'attendre d'ici fin août/début septembre. On peut éviter cette 4e vague mais il faut vraiment que les gens se fassent vacciner car le vaccin fonctionne bien. La balance bénéfice-risque du vaccin est indéniable", insiste le docteur Bronckart. (Belga)

Cette antenne de vaccination qui a ouvert lundi matin au sein du club liégeois de 1ère division est prévue pour ne fonctionner que de manière éphémère, soit jusqu'au samedi 10 juillet inclus. Les citoyens de la province de Liège peuvent s'y rendre avec ou sans rendez-vous pour y recevoir la première dose du vaccin Pfizer ou la dose unique du vaccin Johnson & Johnson (pour les personnes de 41 ans et plus). Dès l'ouverture, on observait déjà plusieurs dizaines de personnes qui faisaient la file. Quatre lignes de vaccination ont été établies dans les tribunes VIP du Standard, dont une destinée aux personnes ayant pris rendez-vous. Sur les trois autres lignes sans rendez-vous, deux sont consacrées au vaccin Pfizer. Ce sont ainsi quelque 500 personnes qui peuvent s'y faire vacciner chaque jour, jusqu'à la fermeture. "On s'attend à ce qu'il y ait du monde le premier jour et puis, cela ira en diminuant. On voit bien qu'on arrive à la fin de la vaccination car je gère également les centres de Bressoux et du centre-ville où il y a, à ce stade, beaucoup de plages libres", a souligné le docteur Bronckart. Le choix du Standard de Liège n'a pas été fait au hasard. "Nous espérons ainsi convaincre les indécis face au variant Delta qui arrive à grands pas afin d'éviter une 4e vague, à laquelle on peut s'attendre d'ici fin août/début septembre. On peut éviter cette 4e vague mais il faut vraiment que les gens se fassent vacciner car le vaccin fonctionne bien. La balance bénéfice-risque du vaccin est indéniable", insiste le docteur Bronckart. (Belga)