Selon l'un des responsables, trois militaires irakiens ont été blessés et une seconde roquette a été tirée mais n'a pas explosé. Il n'a pas précisé l'origine des tirs alors que l'Irak est en proie à un mouvement de contestation qui réclame la chute du pouvoir. La Zone verte abrite les principales institutions de l'Etat irakien. Au moins 100 personnes ont été tuées et 5.500 blessées en une semaine de manifestations et de violences en Irak, a indiqué mercredi la Commission gouvernementale des droits de l'Homme. Ce bilan comprend l'ensemble des morts depuis la reprise jeudi dernier du mouvement de contestation antigouvernementale, a précisé la Commission, ajoutant ne pas être en mesure de donner la date de chacun des décès car elle éprouve des difficultés à rassembler les informations. Le bilan officiel du premier épisode de contestation, du 1er au 6 octobre, est de 157 morts. (Belga)