La cour a considéré que les deux prévenus étaient auteur et co-auteur de l'assassinat de Marc Dellea, tué d'une balle dans la tête en juillet 2014 à Laeken. Les juges ont estimé que Christian Van Eyken et Sylvia B. ont commis ce crime avec "calcul, froideur et lâcheté", privant la fille de Sylvia B. et de Marc Dellea de son père "d'une manière violente, sauvage et abjecte". Pour déterminer la peine et justifier l'aggravation de la sanction, les juges ont pris en considération les "efforts et les stratagèmes" dont les prévenus ont usé pour tenter de masquer le crime et de convaincre de leur impunité. La cour a conclu que "l'espoir" que le premier juge a formulé "d'une capacité d'amendement" des prévenus "était vain". Elle a ainsi prononcé des peines de 27 ans de prison à leur encontre, contre des peines de 23 ans de prison prononcées en première instance. Marc Dellea a été découvert mort, une balle dans la tête, le 8 juillet 2014, dans l'appartement qu'il occupait avec sa compagne, Sylvia B., et leur fille, avenue Mutsaard à Laeken. A cette époque, Christian Van Eyken était député au Parlement flamand et Sylvia B. était son attachée parlementaire et sa maîtresse. Les amants avaient été les dernières personnes connues à avoir vu la victime vivante. (Belga)

La cour a considéré que les deux prévenus étaient auteur et co-auteur de l'assassinat de Marc Dellea, tué d'une balle dans la tête en juillet 2014 à Laeken. Les juges ont estimé que Christian Van Eyken et Sylvia B. ont commis ce crime avec "calcul, froideur et lâcheté", privant la fille de Sylvia B. et de Marc Dellea de son père "d'une manière violente, sauvage et abjecte". Pour déterminer la peine et justifier l'aggravation de la sanction, les juges ont pris en considération les "efforts et les stratagèmes" dont les prévenus ont usé pour tenter de masquer le crime et de convaincre de leur impunité. La cour a conclu que "l'espoir" que le premier juge a formulé "d'une capacité d'amendement" des prévenus "était vain". Elle a ainsi prononcé des peines de 27 ans de prison à leur encontre, contre des peines de 23 ans de prison prononcées en première instance. Marc Dellea a été découvert mort, une balle dans la tête, le 8 juillet 2014, dans l'appartement qu'il occupait avec sa compagne, Sylvia B., et leur fille, avenue Mutsaard à Laeken. A cette époque, Christian Van Eyken était député au Parlement flamand et Sylvia B. était son attachée parlementaire et sa maîtresse. Les amants avaient été les dernières personnes connues à avoir vu la victime vivante. (Belga)