Depuis le "printemps arabe", l'effondrement d'un certain modèle de coexistence religieuse est devenu manifeste. Il concerne directement l'Europe qui devrait, selon les organisateurs, combattre la persécution des minorités religieuses comme un "crime contre l'humanité" et déployer un arsenal de sanctions (retraits de visa, coopération au développement conditionnelle) et d'encouragements (aide à la reconstruction d'églises ou de villages chrétiens détruits) pour sauver un modèle de société qui tend à disparaître.

Depuis le "printemps arabe", l'effondrement d'un certain modèle de coexistence religieuse est devenu manifeste. Il concerne directement l'Europe qui devrait, selon les organisateurs, combattre la persécution des minorités religieuses comme un "crime contre l'humanité" et déployer un arsenal de sanctions (retraits de visa, coopération au développement conditionnelle) et d'encouragements (aide à la reconstruction d'églises ou de villages chrétiens détruits) pour sauver un modèle de société qui tend à disparaître.