Cet évènement, qui s'est déroulé dans des conditions de stricte sécurité et n'a pas été retransmis en direct à la télévision, a été organisé la veille du 1er centenaire du Parti communiste chinois qui a modelé l'histoire contemporaine de la Chine. Le spectacle, composé de scènes rigoureusement chorégraphiées illustrant l'histoire de la Chine communiste, avec l'évocation sur grand écran des principaux dirigeants, de Mao Tsé-toung à Xi Jinping, l'accompagnement musical de 100 trompettes sans oublier les salutations de spationautes chinois actuellement dans l'espace, a soigneusement omis les chapitres les plus gênants de cette histoire. Ces épisodes incluent les famines, les purges à l'époque de la Révolution culturelle, la répression du mouvement de contestation étudiant sur la place Tiananmen à Pékin et le mouvement pour la démocratie à Hong Kong. Les artistes ont triomphalement brandi leurs poings, dansé et offert un récit théâtralisé des moments marquants de l'histoire du PC chinois, de sa fondation dans une maison de Shanghaï en 1921 à la Longue Marche de Mao. Le spectacle a donné une place spéciale à la "défaite" du Covid-19 en Chine, avec des artistes portant des équipements de protection individuelle et des soldats portant des masques. M. Xi a présenté la lutte contre la pandémie comme une victoire de l'organisation du parti communiste et la preuve de la résilience des Chinois sous sa direction. Le coronavirus est quasiment éradiqué en Chine et l'économie y repart. Les feux d'artifice, généralement interdits à Pékin, ont retenti tandis que des milliers de spectateurs se sont massés devant le stade où a eu lieu le spectacle et qui a été construit pour les Jeux olympiques de Pékin de 2008. Mardi, Xi Jinping remettra des décorations à des membres du parti et devrait prononcer un discours comprenant le message selon lequel le PC représente à la fois la continuité et la croissance économique. Toute opinion divergente est aussitôt neutralisée en Chine par un appareil d'Etat qui contrôle strictement l'information, notamment l'internet. (Belga)

Cet évènement, qui s'est déroulé dans des conditions de stricte sécurité et n'a pas été retransmis en direct à la télévision, a été organisé la veille du 1er centenaire du Parti communiste chinois qui a modelé l'histoire contemporaine de la Chine. Le spectacle, composé de scènes rigoureusement chorégraphiées illustrant l'histoire de la Chine communiste, avec l'évocation sur grand écran des principaux dirigeants, de Mao Tsé-toung à Xi Jinping, l'accompagnement musical de 100 trompettes sans oublier les salutations de spationautes chinois actuellement dans l'espace, a soigneusement omis les chapitres les plus gênants de cette histoire. Ces épisodes incluent les famines, les purges à l'époque de la Révolution culturelle, la répression du mouvement de contestation étudiant sur la place Tiananmen à Pékin et le mouvement pour la démocratie à Hong Kong. Les artistes ont triomphalement brandi leurs poings, dansé et offert un récit théâtralisé des moments marquants de l'histoire du PC chinois, de sa fondation dans une maison de Shanghaï en 1921 à la Longue Marche de Mao. Le spectacle a donné une place spéciale à la "défaite" du Covid-19 en Chine, avec des artistes portant des équipements de protection individuelle et des soldats portant des masques. M. Xi a présenté la lutte contre la pandémie comme une victoire de l'organisation du parti communiste et la preuve de la résilience des Chinois sous sa direction. Le coronavirus est quasiment éradiqué en Chine et l'économie y repart. Les feux d'artifice, généralement interdits à Pékin, ont retenti tandis que des milliers de spectateurs se sont massés devant le stade où a eu lieu le spectacle et qui a été construit pour les Jeux olympiques de Pékin de 2008. Mardi, Xi Jinping remettra des décorations à des membres du parti et devrait prononcer un discours comprenant le message selon lequel le PC représente à la fois la continuité et la croissance économique. Toute opinion divergente est aussitôt neutralisée en Chine par un appareil d'Etat qui contrôle strictement l'information, notamment l'internet. (Belga)