L'incendie a dévasté 150 hectares sur les collines de Rocuant et San Roque, et 200 habitations ont été "touchées par le feu" à des degrés divers, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Gonzalo Blumel, dans un communiqué. Les dégâts "restent à évaluer" précisément, a-t-il ajouté. "Nous avons progressé dans la maîtrise (du feu), néanmoins l'incendie n'est pas sous contrôle", a-t-il précisé. "L'incendie est de faible intensité", a expliqué mercredi soir l'administration forestière nationale. Le feu était parti mardi de pâturages et bosquets, avant de se propager rapidement aux maisons, faites de bois et de tôle. Devant son avancée, la police, les pompiers et l'armée ont évacué des dizaines de familles qui s'apprêtaient à célébrer Noël. Certaines d'entre elles ont passé la nuit dans des hébergements d'urgence. "Douze pompiers volontaires ont été blessés, et 1.715 foyers restent sans électricité dans la région", a annoncé le Bureau national des situations d'urgence (Onemi). Un autre incendie, plus circonscrit, a touché 9 hectares de végétation dans cette zone, selon l'Onemi. Une enquête a été ouverte sur les causes des deux incendies, qui mobilisent 12 unités de pompiers, des militaires, sept avions citernes et onze hélicoptères, toujours selon l'Onemi. (Belga)

L'incendie a dévasté 150 hectares sur les collines de Rocuant et San Roque, et 200 habitations ont été "touchées par le feu" à des degrés divers, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Gonzalo Blumel, dans un communiqué. Les dégâts "restent à évaluer" précisément, a-t-il ajouté. "Nous avons progressé dans la maîtrise (du feu), néanmoins l'incendie n'est pas sous contrôle", a-t-il précisé. "L'incendie est de faible intensité", a expliqué mercredi soir l'administration forestière nationale. Le feu était parti mardi de pâturages et bosquets, avant de se propager rapidement aux maisons, faites de bois et de tôle. Devant son avancée, la police, les pompiers et l'armée ont évacué des dizaines de familles qui s'apprêtaient à célébrer Noël. Certaines d'entre elles ont passé la nuit dans des hébergements d'urgence. "Douze pompiers volontaires ont été blessés, et 1.715 foyers restent sans électricité dans la région", a annoncé le Bureau national des situations d'urgence (Onemi). Un autre incendie, plus circonscrit, a touché 9 hectares de végétation dans cette zone, selon l'Onemi. Une enquête a été ouverte sur les causes des deux incendies, qui mobilisent 12 unités de pompiers, des militaires, sept avions citernes et onze hélicoptères, toujours selon l'Onemi. (Belga)