"La mort du leader de Daech (acronyme arabe de l'EI, NDLR) marque un tournant dans notre lutte conjointe contre le terrorisme", a écrit le président turc sur Twitter. La Turquie "continuera à soutenir les efforts antiterroristes, comme elle l'a fait par le passé". Selon le ministère turc de la Défense, il y a eu "des échanges d'information et une coordination entre les autorités militaires des deux pays" avant le raid américain en Syrie. Un haut responsable turc a également déclaré à l'AFP qu'il y avait eu une "étroite coordination" et que l'armée turque avait "connaissance en amont" du raid américain. Il a refusé de confirmer si la Turquie avait fourni des renseignements pour "faciliter" l'opération. (Belga)