Un riverain a vu vers 18H30 des policiers d'unités spéciales et les services de déminage se rendre dans ce bois en province de Limbourg. La zone a depuis lors été cordonnée et les résidents sont priés de rester chez eux. Les recherches entreprises mardi après-midi par une zone de police locale sont depuis prises en charge par le parquet fédéral. Le virologue Marc Van Ranst et sa famille ont été transférés dans un lieu sûr, avait confirmé l'intéressé plus tôt dans la soirée à l'agence Belga. La personne recherchée figure sur la liste des terroristes de l'Ocam, l'organisme chargé de l'analyse de la menace terroriste, en raison de ses sympathies d'extrême droite, a indiqué mardi soir le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld) sur VTM Nieuws. "Il y a des indications qu'il est violent et, au cours des dernières 24 heures, des preuves sont apparues que l'homme représente une menace aiguë", a ajouté le ministre, qui n'a pas pu donner plus de détails. (Belga)

Un riverain a vu vers 18H30 des policiers d'unités spéciales et les services de déminage se rendre dans ce bois en province de Limbourg. La zone a depuis lors été cordonnée et les résidents sont priés de rester chez eux. Les recherches entreprises mardi après-midi par une zone de police locale sont depuis prises en charge par le parquet fédéral. Le virologue Marc Van Ranst et sa famille ont été transférés dans un lieu sûr, avait confirmé l'intéressé plus tôt dans la soirée à l'agence Belga. La personne recherchée figure sur la liste des terroristes de l'Ocam, l'organisme chargé de l'analyse de la menace terroriste, en raison de ses sympathies d'extrême droite, a indiqué mardi soir le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld) sur VTM Nieuws. "Il y a des indications qu'il est violent et, au cours des dernières 24 heures, des preuves sont apparues que l'homme représente une menace aiguë", a ajouté le ministre, qui n'a pas pu donner plus de détails. (Belga)