Selon le quotidien flamand, l'homme aurait confié à un ami - un autre militaire aux sympathies d'extrême droite - avant sa disparition qu'il voulait mener une attaque dans une mosquée située à Eisden. Il a également laissé une lettre à la police et à son amie pour expliquer ses motivations. Il écrit notamment qu'il va "entrer en résistance" et qu'il ne se soucie pas de mourir. (Belga)

Selon le quotidien flamand, l'homme aurait confié à un ami - un autre militaire aux sympathies d'extrême droite - avant sa disparition qu'il voulait mener une attaque dans une mosquée située à Eisden. Il a également laissé une lettre à la police et à son amie pour expliquer ses motivations. Il écrit notamment qu'il va "entrer en résistance" et qu'il ne se soucie pas de mourir. (Belga)