"Des raisons concrètes" ont amené les enquêteurs à concentrer les fouilles jeudi après-midi autour de trois zones précises du parc, a précisé le parquet fédéral à l'agence Belga. Ces recherches n'ont cependant pas permis d'appréhender l'individu en fuite et les fouilles sont interrompues pour cette nuit. En début de soirée, les services de police et les unités de la Défense à la recherche de Jürgen Conings ont annoncé fouiller une zone d'un périmètre de pas moins de 20 kilomètres. "Nous voulons être minutieux dans notre travail de recherche et avancer en toute sécurité dans une zone parfois difficile d'accès en raison des forêts, des buissons et des plans d'eau", a expliqué le directeur-coordinateur (DirCo) de la police fédérale limbourgeoise, Robin Minten. Il a par ailleurs dit ne pas savoir si le quadragénaire était toujours en vie ou s'il avait fui. Les forces de l'ordre recherchent depuis mardi soir Jürgen Conings, un militaire de 46 ans répertorié comme "extrémiste potentiellement violent" par l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam). Le fugitif armé avait menacé de s'en prendre aux structures de l'État et à plusieurs personnalités. (Belga)

"Des raisons concrètes" ont amené les enquêteurs à concentrer les fouilles jeudi après-midi autour de trois zones précises du parc, a précisé le parquet fédéral à l'agence Belga. Ces recherches n'ont cependant pas permis d'appréhender l'individu en fuite et les fouilles sont interrompues pour cette nuit. En début de soirée, les services de police et les unités de la Défense à la recherche de Jürgen Conings ont annoncé fouiller une zone d'un périmètre de pas moins de 20 kilomètres. "Nous voulons être minutieux dans notre travail de recherche et avancer en toute sécurité dans une zone parfois difficile d'accès en raison des forêts, des buissons et des plans d'eau", a expliqué le directeur-coordinateur (DirCo) de la police fédérale limbourgeoise, Robin Minten. Il a par ailleurs dit ne pas savoir si le quadragénaire était toujours en vie ou s'il avait fui. Les forces de l'ordre recherchent depuis mardi soir Jürgen Conings, un militaire de 46 ans répertorié comme "extrémiste potentiellement violent" par l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam). Le fugitif armé avait menacé de s'en prendre aux structures de l'État et à plusieurs personnalités. (Belga)