Il n'a assisté aux négociations régionales que pour un seul volet, concernant les pouvoirs locaux. Et il n'a guère été entendu, avoue-t-il. En septembre, le père fondateur de la Région endossera un autre rôle, de lobbyiste, à la tête de la conférence des dix-neuf bourgmestres bruxellois. Son cri d'alarme à la majorité régionale PS-Ecolo-DéFI : " La situation financière est critique.

Il faut savoir ce que l'on veut : garder les communes ou les supprimer. Mais si on décide de les garder, soit la Région finance les services à la population qu'elle leur transfère, soit elle neutralise leur trajectoire budgétaire. " Un message adressé, a priori, à son collègue du PS, le ministre-président Rudi Vervoort. Malin, celui-ci a toutefois refilé la patate chaude de la tutelle aux communes... à un autre ministre, Bernard Clerfayt (DéFI).