Via un tweet, le Belge a indiqué s'être entretenu avec Reuven Rivlin, le président israélien. Le président du Conseil européen ajoute être "très préoccupé par la récente recrudescence de violences et le ciblage aveugle". "La priorité devrait être la désescalade et la prévention de décès de civils innocents, des deux côtés", conclut-il. Le Belge rejoint ainsi les commentaires déjà communiqués ces derniers jours par le porte-parole du cheffe de la diplomatie de l'UE Josep Borrell, entre autres. Celui-ci avait dès lundi qualifié d'"inacceptables" les tirs de roquettes depuis Gaza "contre les populations civiles en Israël", et appelé les deux parties à s'engager vers une désescalade pour éviter les décès de civils. "Les derniers évènements illustrent à quel point il est nécessaire de reprendre des négociations pour trouver une solution pacifique et durable (au conflit israélo-palestinien). L'horizon politique doit être restauré", avait ajouté mardi le porte-parole, Peter Stano, rappelant que l'UE pousse pour une solution à deux Etats. L'escalade entre le Hamas, mouvement islamiste palestinien qui contrôle la bande de Gaza, et les forces militaires israéliennes n'ont au contraire fait que s'amplifier dans la nuit de mardi à mercredi, avec des frappes israéliennes sur Gaza et des salves de tirs de roquettes du Hamas et du Djihad islamique vers Tel-Aviv et Beer-Sheva, entre autres. (Belga)

Via un tweet, le Belge a indiqué s'être entretenu avec Reuven Rivlin, le président israélien. Le président du Conseil européen ajoute être "très préoccupé par la récente recrudescence de violences et le ciblage aveugle". "La priorité devrait être la désescalade et la prévention de décès de civils innocents, des deux côtés", conclut-il. Le Belge rejoint ainsi les commentaires déjà communiqués ces derniers jours par le porte-parole du cheffe de la diplomatie de l'UE Josep Borrell, entre autres. Celui-ci avait dès lundi qualifié d'"inacceptables" les tirs de roquettes depuis Gaza "contre les populations civiles en Israël", et appelé les deux parties à s'engager vers une désescalade pour éviter les décès de civils. "Les derniers évènements illustrent à quel point il est nécessaire de reprendre des négociations pour trouver une solution pacifique et durable (au conflit israélo-palestinien). L'horizon politique doit être restauré", avait ajouté mardi le porte-parole, Peter Stano, rappelant que l'UE pousse pour une solution à deux Etats. L'escalade entre le Hamas, mouvement islamiste palestinien qui contrôle la bande de Gaza, et les forces militaires israéliennes n'ont au contraire fait que s'amplifier dans la nuit de mardi à mercredi, avec des frappes israéliennes sur Gaza et des salves de tirs de roquettes du Hamas et du Djihad islamique vers Tel-Aviv et Beer-Sheva, entre autres. (Belga)