"Il s'agit de tergiversations et de circonvolutions déplorables", a regretté M. Nollet alors que "le secteur a besoin d'un signal clair, ne permettant plus aucun doute sur la loi de sortie de 2003". Les propos du premier ministre "réintroduisent le doute" alors que l'accord de gouvernement fédéral avait confirmé la sortie en 2025, ajoute-t-il. En outre, précise le député écologiste, en mettant la pression sur les Régions, "M. Michel communautarise le débat, en soulignant l'absence de répartition des efforts". En conclusion, "le premier ministre met lui-même des obstacles, c'est une lourde responsabilité, sous la pression de la N-VA", insiste-t-il. (Belga)

"Il s'agit de tergiversations et de circonvolutions déplorables", a regretté M. Nollet alors que "le secteur a besoin d'un signal clair, ne permettant plus aucun doute sur la loi de sortie de 2003". Les propos du premier ministre "réintroduisent le doute" alors que l'accord de gouvernement fédéral avait confirmé la sortie en 2025, ajoute-t-il. En outre, précise le député écologiste, en mettant la pression sur les Régions, "M. Michel communautarise le débat, en soulignant l'absence de répartition des efforts". En conclusion, "le premier ministre met lui-même des obstacles, c'est une lourde responsabilité, sous la pression de la N-VA", insiste-t-il. (Belga)