Le chef de gouvernement s'est envolé mardi vers la luxueuse station suisse de sport d'hiver qui, chaque année, accueille le gratin économique mondial et de hauts responsables politiques.

Une "Belgian Power Reception" est traditionnellement organisée lors de cet événement pour promouvoir la Belgique avec la participation de représentants du monde économique belge et d'investisseurs étrangers. Le Roi et la Reine assistent à cette réception. Outre les nombreux hommes d'affaires, M. Michel est également accompagné des ministres Kris Peeters et Alexander De Croo, ainsi que du ministre-président flamand Geert Bourgeois.

La Belgique valorise les affaires, mais "il ne s'agit pas uniquement de faire des profits", a déclaré le Premier ministre. La création d'emplois et de revenus pour les citoyens sont aussi des objectifs centraux, a-t-il dit, tandis que les "gilets jaunes" continuent à manifester dans le pays pour plus de pouvoir d'achat. "Nous sommes ici pour créer plus de prospérité", a-t-il ajouté. "Les emplois sont la meilleure garantie de prospérité et de stabilité."

Le chef de gouvernement s'est envolé mardi vers la luxueuse station suisse de sport d'hiver qui, chaque année, accueille le gratin économique mondial et de hauts responsables politiques. Une "Belgian Power Reception" est traditionnellement organisée lors de cet événement pour promouvoir la Belgique avec la participation de représentants du monde économique belge et d'investisseurs étrangers. Le Roi et la Reine assistent à cette réception. Outre les nombreux hommes d'affaires, M. Michel est également accompagné des ministres Kris Peeters et Alexander De Croo, ainsi que du ministre-président flamand Geert Bourgeois. La Belgique valorise les affaires, mais "il ne s'agit pas uniquement de faire des profits", a déclaré le Premier ministre. La création d'emplois et de revenus pour les citoyens sont aussi des objectifs centraux, a-t-il dit, tandis que les "gilets jaunes" continuent à manifester dans le pays pour plus de pouvoir d'achat. "Nous sommes ici pour créer plus de prospérité", a-t-il ajouté. "Les emplois sont la meilleure garantie de prospérité et de stabilité."