"Depuis lors, chaque année, cette décision est renouvelée dans sa totalité. La réduction est donc également applicable pour le prochain exercice 2022, conformément à la décision du Bureau du 29 septembre" dernier, a précisé l'assemblée dans un communiqué. Cette réduction de 5% s'applique aux membres (élus) de la Chambre. Les indemnités pour fonctions spéciales ont également été réduites, de 20% pour le président ou la présidente, de 15% pour les vice-présidents et vice-présidentes et de 5% pour les autres membres du Bureau, les présidents des commissions et les membres du collège des questeurs (désormais appelés "membres du Comité de gouvernance"), souligne le communiqué. Cette mesure représente une économie annuelle de 697.000 euros pour le budget de la Chambre - le chiffre pour l'année 2020. Depuis 2020, la Chambre applique également une réduction de 5% sur l'indemnité de départ pour les parlementaires qui peuvent y prétendre. Cette mesure engendre une économie supplémentaire d'environ 250.000 euros. Depuis quelques années auparavant, la période couverte par l'indemnité de sortie a aussi été "drastiquement réduite", rappelle le communiqué. (Belga)

"Depuis lors, chaque année, cette décision est renouvelée dans sa totalité. La réduction est donc également applicable pour le prochain exercice 2022, conformément à la décision du Bureau du 29 septembre" dernier, a précisé l'assemblée dans un communiqué. Cette réduction de 5% s'applique aux membres (élus) de la Chambre. Les indemnités pour fonctions spéciales ont également été réduites, de 20% pour le président ou la présidente, de 15% pour les vice-présidents et vice-présidentes et de 5% pour les autres membres du Bureau, les présidents des commissions et les membres du collège des questeurs (désormais appelés "membres du Comité de gouvernance"), souligne le communiqué. Cette mesure représente une économie annuelle de 697.000 euros pour le budget de la Chambre - le chiffre pour l'année 2020. Depuis 2020, la Chambre applique également une réduction de 5% sur l'indemnité de départ pour les parlementaires qui peuvent y prétendre. Cette mesure engendre une économie supplémentaire d'environ 250.000 euros. Depuis quelques années auparavant, la période couverte par l'indemnité de sortie a aussi été "drastiquement réduite", rappelle le communiqué. (Belga)