Dans leur circonscription respective, Elio Di Rupo et Theo Francken, avec respectivement 17,11% dans le Hainaut et 17,79% dans le Brabant flamand, ont toutefois un taux de pénétration supérieur à celui de Jan Jambon (16,25%) à Anvers. Le président du parti d'extrême droite Vlaams Belang, Tom Van Grieken, s'adjuge, lui, la quatrième place avec 122.232 voix, soit 10,57% dans sa circonscription d'Anvers. Alexander De Croo, qui a rassemblé 80.283 votes (8,04%), s'inscrit à la 5e place. L'ancienne secrétaire d'État à l'Égalité des chances Zuhal Demir (N-VA) occupe pour sa part la 6e place avec 61.444 voix de préférence, soit un taux de pénétration de 11,07% dans sa circonscription de Limbourg. Vient ensuite à la 7e place le président du sp.a John Crombez, qui a recueilli 55.678 votes (6,9%), suivi par Frédéric Daerden, qui était la tête de liste PS pour le fédéral, et ses 54.898 voix (8,87%) dans la circonscription de Liège. Ce dernier est talonné par le porte-parole du PTB, Raoul Hedebouw, qui obtient 49.852 votes, correspondant à un taux de pénétration de 8,05% pour la circonscription de Liège. Hendrik Bogaert (CD&V), ancien ministre de la Fonction publique, complète le top 10 des voix de préférence à la Chambre avec 48.421 voix, soit 6% dans sa circonscription de Flandre occidentale. À noter que la ministre sortante de la Santé et des Affaires sociales, Maggie De Block, qui avait récolté 131.713 voix de préférence lors du précédent scrutin, recule à la 17e place et récolte à peine le tiers du nombre de voix de préférence obtenues en 2014 (40.816). Le président du MR et Premier ministre sortant, Charles Michel, se positionne à la 25e place (35.062) devant le président du cdH Maxime Prévot (place 28, 31.757 voix) et la co-présidente d'Ecolo, Zakia Khattabi (place 32, 29.157 voix). En terme de taux de pénétration, Charles Michel se classe toutefois à la 4e place avec 14,18% dans sa circonscription du Brabant wallon. (Belga)

Dans leur circonscription respective, Elio Di Rupo et Theo Francken, avec respectivement 17,11% dans le Hainaut et 17,79% dans le Brabant flamand, ont toutefois un taux de pénétration supérieur à celui de Jan Jambon (16,25%) à Anvers. Le président du parti d'extrême droite Vlaams Belang, Tom Van Grieken, s'adjuge, lui, la quatrième place avec 122.232 voix, soit 10,57% dans sa circonscription d'Anvers. Alexander De Croo, qui a rassemblé 80.283 votes (8,04%), s'inscrit à la 5e place. L'ancienne secrétaire d'État à l'Égalité des chances Zuhal Demir (N-VA) occupe pour sa part la 6e place avec 61.444 voix de préférence, soit un taux de pénétration de 11,07% dans sa circonscription de Limbourg. Vient ensuite à la 7e place le président du sp.a John Crombez, qui a recueilli 55.678 votes (6,9%), suivi par Frédéric Daerden, qui était la tête de liste PS pour le fédéral, et ses 54.898 voix (8,87%) dans la circonscription de Liège. Ce dernier est talonné par le porte-parole du PTB, Raoul Hedebouw, qui obtient 49.852 votes, correspondant à un taux de pénétration de 8,05% pour la circonscription de Liège. Hendrik Bogaert (CD&V), ancien ministre de la Fonction publique, complète le top 10 des voix de préférence à la Chambre avec 48.421 voix, soit 6% dans sa circonscription de Flandre occidentale. À noter que la ministre sortante de la Santé et des Affaires sociales, Maggie De Block, qui avait récolté 131.713 voix de préférence lors du précédent scrutin, recule à la 17e place et récolte à peine le tiers du nombre de voix de préférence obtenues en 2014 (40.816). Le président du MR et Premier ministre sortant, Charles Michel, se positionne à la 25e place (35.062) devant le président du cdH Maxime Prévot (place 28, 31.757 voix) et la co-présidente d'Ecolo, Zakia Khattabi (place 32, 29.157 voix). En terme de taux de pénétration, Charles Michel se classe toutefois à la 4e place avec 14,18% dans sa circonscription du Brabant wallon. (Belga)