Stéphane Moreau est suspecté d'avoir prétexté en 2011 un séminaire professionnel pour se rendre à des fins privées à Abu Dhabi afin d'assister au Grand Prix de Formule 1 et de se faire ensuite rembourser les billets d'avion. L'affaire porte aussi sur la pertinence de certains crédits à court terme contractés par Ogeo Fund. Le dossier avait été instruit sur base d'une lettre anonyme. Des perquisitions menées en avril 2012 chez UBS Belgium, organisateur du voyage, avaient permis de révéler des enregistrements téléphoniques évoquant un faux programme de travail pour donner à Stéphane Moreau une justification professionnelle à son déplacement à Abu Dhabi. La chambre du conseil de Liège doit se prononcer sur le réquisitoire du parquet qui sollicite le renvoi du dossier devant le tribunal correctionnel. Stéphane Moreau, qui était jusque récemment l'administrateur délégué d'Ogeo Fund, et plusieurs cadres de ce fonds de pension sont concernés par la procédure. Les faits sont contestés par ceux qui doivent en répondre. Stéphane Moreau et Ogeo Fund évoquaient une "polémique née à la suite d'un quiproquo entre un directeur financier de l'époque et l'organisateur du voyage" ainsi que des "reproches de pure technique financière". L'affaire est fixée ce lundi devant la chambre du conseil de Liège à 10h55. Mais plusieurs avocats ont déjà déposé des requêtes pour la réalisation de devoirs complémentaires et l'examen du dossier devrait automatiquement faire l'objet d'une remise. (Belga)

Stéphane Moreau est suspecté d'avoir prétexté en 2011 un séminaire professionnel pour se rendre à des fins privées à Abu Dhabi afin d'assister au Grand Prix de Formule 1 et de se faire ensuite rembourser les billets d'avion. L'affaire porte aussi sur la pertinence de certains crédits à court terme contractés par Ogeo Fund. Le dossier avait été instruit sur base d'une lettre anonyme. Des perquisitions menées en avril 2012 chez UBS Belgium, organisateur du voyage, avaient permis de révéler des enregistrements téléphoniques évoquant un faux programme de travail pour donner à Stéphane Moreau une justification professionnelle à son déplacement à Abu Dhabi. La chambre du conseil de Liège doit se prononcer sur le réquisitoire du parquet qui sollicite le renvoi du dossier devant le tribunal correctionnel. Stéphane Moreau, qui était jusque récemment l'administrateur délégué d'Ogeo Fund, et plusieurs cadres de ce fonds de pension sont concernés par la procédure. Les faits sont contestés par ceux qui doivent en répondre. Stéphane Moreau et Ogeo Fund évoquaient une "polémique née à la suite d'un quiproquo entre un directeur financier de l'époque et l'organisateur du voyage" ainsi que des "reproches de pure technique financière". L'affaire est fixée ce lundi devant la chambre du conseil de Liège à 10h55. Mais plusieurs avocats ont déjà déposé des requêtes pour la réalisation de devoirs complémentaires et l'examen du dossier devrait automatiquement faire l'objet d'une remise. (Belga)